Créer mon blog M'identifier

DOMMARTIN

Le 20 mars 2014, 18:45 dans Humeurs 0

A la révolution, vente et destruction du quartier abbatial au cours du XIX°siècle jusqu’au rachat par la famille FAUCONNIER de l’ensemble du site et des fermes attenantes.

Le commandant Froissart, descendant de la famille Fauconnier,  exécuta la première campagne de fouilles des vestiges, en fit établir les plans et consolider les vestiges de l’église.

Aujourd’hui, des travaux importants de sauvegarde de la basse cour et des bâtiments agricoles d’abord, ont été réalisés avec le concours de la DRAC.

Un vaste plan de dégagement et de conservation des vestiges du quartier abbatial a été ensuite lancé, toujours  avec le soutien de la DRAC Nord PdC

La première tranche de travaux, tendant  à consolider l’entrée ouest de l’église est en cours, ainsi que la protection des façades des ultimes constructions des dortoirs du XVIII°.

DOMMARTIN

Le 20 mars 2014, 18:42 dans Humeurs 0

La porterie, accolée au portail Nord, fut profondément remaniée au XIX siècle, par l’architecte hesdinois  Clovis NORMAND.

L’histoire mouvementée de l’abbaye est due, comme pour toutes les abbayes en Europe, aux aléas de l’histoire, mais particulièrement compliquée à Dommartin, par la situation en Artois,  en limite de la Picardie, donc sous l’influence changeante Française, Flamande, Bourguignonne, Espagnole, Autrichienne, Anglaise (par sa proximité avec le Ponthieu). En outre, le royaume de France, contesta fréquemment l’appartenance de l’Abbaye à l’Artois, la considérant comme Picarde.

Voici l’état probable de l’ensemble avant la révolution, selon un dessin de Mr Cusenier.

DOMMARTIN

Le 20 mars 2014, 18:38 dans Humeurs 0

La basse cour, et la majeure partie des bâtiments agricoles, l’écurie et l’hôtellerie, construits aux XVII° et XVIII° siècles , subsistent , ainsi que la brasserie et le pigeonnier aux dimensions impressionnantes.

Voir la suite ≫